REN-LAC REN-LAC
search
Koudougou : une passation de service dans une école primaire se termine en queue de poisson
Education

Un directeur d'école a été affecté au bureau dans une direction à Koudougou. Il a de ce fait été remplacé par un autre. La passation de service a été programmée et le jour J tous les acteurs concernés étaient présents (CCEB, directeur sortant, directeur entrant, enseignants, APE et invités). Après les éloges de la CCEB à l'endroit du directeur sortant et la prise de parole de ce dernier, place a été faite à la signature des documents. A cette phase, le directeur entrant refuse d'apposer sa signature parce que la situation financière y manque. Il exige de comprendre la situation avant d’apposer une quelconque signature. Difficile pour le directeur sortant de répondre, ce qui l'amène à quitter l'assemblée pour rejoindre son bureau. La CCEB donne donc la parole au président APE pour le point de la gestion APE de l'année scolaire 2017-2018 et le point à mis parcours de 2018-2019. Le président APE prend la parole et fait le point suivant : "2018-2019: d'octobre à la date de passation, il a été récolté 900.000 FCFA et il reste 100.000 F CFA." Dans la salle où sont présents invités et enseignants, c'est l'indignation totale. Aucune réalisation visible à l'école. Pire, sur une prévision de 1.200.000 F CFA pour l'année, 900.000 F CFA ont été récoltés. Mais déjà, les dépenses s'élèvent à 800.000 F CFA. Face à l'intransigeance du directeur entrant de voir clair avant toute signature, la CCEB a exigé qu'un point détaillé soit fait afin qu'au cours d'une rencontre prochaine avec tous les acteurs, cette situation soit tirée au clair. La rencontre a donc pris fin en queue de poisson avec un départ précipité du directeur sortant qui a enfourché sa moto, laissé la CCEB, le directeur entrant, les enseignants, l'APE et les invités sur place. Affaire à suivre de prêt !

Date de publication :
12 - 12 - 2018, 19:35
Nombre de vues :
492


Telecharger l'application mobile